De 1936 à 1959


Le 11 janvier 1936
, la Ligue de la JEUNE-REPUBLIQUE se transforme en parti politique et participe, en tant que tel, au gouvernement Léon Blum de Front Populaire. Maurice Lacroix, un des responsables du parti J.R. participe aux réunions avec les partis de gauche. Des députés J.R. sont élus : Paul Boulet à Montpellier, Jean Leroy à Mirecourt, Philippe Serre à Briey et Albert Blanchoin dans le Maine et Loire.

1940 Les députés J.R. disent « non » aux pleins pouvoirs à Pétain.

1940 1944 : La J.R. est active dans la résistance. Création du réseau Valmy.

1945 A la libération, création du MRP (Mouvement Républicain Populaire) et de nombreux jeunes républicains adhèrent à celui-ci.

1950 Mort de Marc Sangnier.

Durant la guerre d'Algérie, la J.R. prend position pour l'indépendance de l'Algérie.

1958 La J.R. dit « non » à l'appel au Général De Gaulle, craignant l'instauration d'une monocratie gaulliste.

Départ de Jeunes Républicains vers l'U.G.S. puis vers le P.S.U. en 1959. Cette situation crée un affaiblissement du parti qui aura la taille et l'influence d'un club de réflexion politique.